FIN DE MON VOYAGE, FIN DU BLOG

FIN DE MON VOYAGE

Quelques impressions sur mon mois passé en BOLIVIE-PEROU :
– la météo : les saisons sont inversées : normalement j’aurais dû avoir de la pluie dans une proportion non négligeable . Tôt le matin il a fait un grand ciel bleu et à partir de 15-16 heures le ciel se couvre. Je n’ai eu de la pluie qu’à 3-4 reprises et en fin d’a-midi et en lpetite quantité.

Pour la température :
il aurait pu faire froid, çela n’a pas été le cas : il faisait chaud, très chaud même par moment. Par contre en fin d’a-midi il pouvait faire froid et même très froid sur le lac TITICACA et dans le désert de sel d’UYUNI (à partir de 18 heures), Il faut dire que nous étions au dessus de 4000 mètres et même 5000 mètres à un moment dans le sud LIPES (dans le paysage volcanique).
Une journée je n’ai pas eu chaud : c’est lorsque je suis allé voir le marché dans la montagne à TARABUCO : le ciel ne s’était pas du tout dégagé avec un plafond bas.
Dans l’ensemble j’ai eu plutôt de la chance et mes vêtements de froid, de pluie ont peu servi.

Pour l’altitude : cela c’est bien passé, voire très bien. J’ai simplement ressenti une faiblesse à l’atterrissage à LA PAZ : il faut dire qu’arriver brutalement à 4000 mètres d’altitude çela fait tout drôle à l’organisme. Au bout d’une heure çela s’est passé et je n’ai plus ressenti de gène après.

Pour l’alimentation : là je rêve d’œufs sur le plat, de belles omelettes. Pour la viande : en voir tout le temps sur les marchés, à l’air avec les mouches… La viande est bouillie, mijautée. J’ai mangé une fois du lama (comme un gibier : bon). En viande j’ai eu beaucoup de poulet, sous toutes ses formes : alors pour le poulet j’ai eu ma dose. De plus ils font griller la viande de poulet dans de l’huile et çela donne des odeurs fortes.
Pour le matin j’avais plusieurs choix (souvent 2 ou 3 en même temps). Un jus d’orange pressé sur les marchés, pastèque, ananas, mangue (je crois que j’ai appris durant ce voyage à aimer les mangues : il faut dire qu’elles sont bien juteuses, parfumées et fondantes), des bananes. Il y avait aussi des salades de fruits avec du lait. Ou bien des fruits mixés. Pour le matin j’avais le choix et toujours pour des coûts faibles. Pour les fruits aucun problème : que du plaisir.
Pour le midi c’était souvent un avocat (pas cher, fondant). Le soir sur le marché : des soupes, des Burgers, des pommes de terre avec des saucisses par exemple.
Je n’ai pas fait de folie mais j’ai bien mangé tout de même. Ils font aussi battre du lait gloria et sucre et cela donne un genre de crème chantilly qu’ils parfument : je vais essayer de faire çela à mon retour, en accompagnement de glaces ou fruits.
Pour les boissons. : j’ai été accro au coca pendant plusieurs jours quand il faisait très chaud. Autrement du thé, pas d’alcool et de l’eau lorsqu’il y avait des efforts à faire.

Pour les rencontres, beaucoup de gens sympa, des personnes qui partent 3 mois et qui font l’Amérique du Sud. Des personnes qui sont intéressantes, des gens qui savent communiquer facilement. On va pouvoir passer des choses très sympa ensemble (désert de sel par exemple) et ensuite chacun repart dans son voyage vers une autre destination.

Pour la sécurité : j’ai un dvd chez moi : J’irai dormir chez moi de et avec Antoine de Maximy qui se passe en Bolivie : çela fait réfléchir : il se fait agresser dans la rue et il passe à la tv bolivienne puis il est recherché… Et pourtant à aucun moment je n’ai senti de l’agressivité, une notion d’insécurité. À un moment j’étais sur un marché à LA PAZ dans un coin un peu bizarre (des alcooliques qui se frictionnaient), et une dame est venue me voir en me disant de faire attention. Autrement absolument rien en terme d’insécurité. Pourtant j’étais dans des bus où il n’y avait que des boliviens, dans des marchés, dans la rue…
J’ai rencontré des gens charmants, ouverts, sympa,,souriants.
Pour les photos c’est plus compliqué : ils n’aiment pas çela tout simplement.

Pour mon argent : j’avais vu juste et j’ai dépensé ce que j’avais imaginé, sans faire de folie. Pour les hôtels j’ai pris toujours le moins cher et çela était satisfaisant.
Le plus cher : c’est les cars de grands trajets et c’est tout ce qui touche les grandes choses à voir, à faire. En préparant son voyage un an à l’avance et en mettant de côté le prix du billet d’avion (il,me semble 600€), çela peut être accessible pour certains d’entre nous. Car pendant un mois on ne dépense pas ce que l’on consomme,en France : essence, alimentation…
J’avais un budget de 30€ par jour tout compris (sauf le billet d’avion À/R) et je m’y suis tenu.

Justement les choses vues : LES LIGNES DE NAZCA : sublime. Le MACHU PICCHU : extraordinaire mais çela génère des frais importants.
Le désert de sel d’UYUNI et le sud LOPES : une chose à faire dans sa vie pour être sur une autre planète avec d’autres repères, d’autres paysages : vraiment mon coup de cœur de ce voyage. De plus çela a duré 4 jours donc le temps de bien en profiter contrairement aux LIGNES DE NAZCA où çela dure 20-25 minutes.
Me retrouver seul face à des squelettes dans un cimetière d’une civilisation perdue a aussi était fort, d’autant que ce n’était pas prévu. De même voir un condor de près ou faire de la spéléologie ont été des moments importants de mon voyage.
La route de la,mort en VTT restera pour moi un moment important à la fois par le fait de l’avoir fait mais par le plaisir de faire 65 kilomètres en vélo, en descente et voir la végétation passer de rien à 4700 mètres à une végétation tropicale : ah si je pouvais le refaire….

Pour la santé : rien à dire : je n’ai pas été malade : néanmoins mes lèvres ont souffert par l’altitude, le froid, le chaud, le sel, le vent, le soleil. Autrement les jambes, les pieds ont été soumis à rude épreuve, car j’ai marché beaucoup durant un mois. Le plus dur pour moi reste de porter les affaires. Même si dans les voyages j’essaie de rester 2 nuits au même endroit pour me poser un peu, il n’en reste pas moins vrai que c’est dur de porter continuellement un sac à dos, plus les autres affaires (sac de photo, sac d’affaires : papiers, guide du routard….).
Ce régime physique m’a fait perdre 8 kilos (sur une balance sur un marché), à confirmer en rentrant chez moi. De toutes les manières j’ai brûlé des calories car hisser son corps en haut d’une montagne peut être une épreuve et je l’ai fait souvent.
C’est physique de faire çe genre de voyage mais la récompense de vues splendides mérite ces saçrifices.

Pour mes nuits : j’ai passé 31 nuits durant ces vacances, hors de France :
– 2 en avion
– 3 en bus de nuit
– une à l’aéroport
– 8 en couch surfing (chez 3 personnes différentes)
– 17 en hôtel.

Pour le blog : partir seul, un mois est une aventure passionnante à vivre, à faire. Se retrouver seul. Partir seul signifie ne pas pouvoir faire partager les choses vues, ressenties… Le blog permet de faire çela dans une certaine mesure. Il est le lien avec mes,proches, ma famille, mes collègues. Avec l’IPad et une connexion wi-fi çela est relativement facile et rapide. Et puis avoir des messages de sympathie à plus de 10000 kilomètres çela fait du bien et de voir que la démarche est comprise par mes proches. Il y a eu plus de 1000 connexions sur le blog et plus de 200 commentaires.
J’ai aimé lire les commentaires, voir comment les personnes pouvaient faire des recherches sur le nom des oiseaux par exemple. Je sais que certains voyagent peu ou pas et çela permet de faire un petit bout de voyage avec moi par blog interposé.
J’ai aimé que des personnes que je vois peu se soient manifestées.
C’est ma carte postale annuelle.
En faisant les marchés, j’ai acheté (pour presque rien) où on m’a donné des graines de potirons (en Bolivie et au Pérou). En mars je vais mettre ces graines en pôt (en espérant que la douane ne pose pas de problème), et en espérant que ces graines germent et donnent des fleurs puis des fruits : si certains en veulent çe sera avec plaisir pour moi de les donner : un petit souvenir…
Je vais maintenant rentrer, reprendre le travail, retrouver une vie plus posée. Je vais aussi me reposer, avoir un rythme de vie plus classique. Je vais trier mes photos, faire un album de mes 100 plus belles prises de vue (çela va être dur…). Puis les fêtes arrivent.
Dans un peu plus d’un mois je vais commencer à lire, relire des revues, des livres et voir ce qui pourrait m’intéresser de découvrir en 2016.

Partir seul (ou à 2 ou plus), n’est pas si dur que çela. Internet permet de faciliter considérablement la chose.
Il faut bouger, découvrir le Monde, le comprendre, être à l’écoute des autres peuples, voir les belles choses que la Terre nous propose.
Il faut encourager les jeunes à apprendre les langues, à bouger.
Bonnes fêtes de fin d’année à vous tous et profitons de cette vie pour la vivre pleinement.

je précise pour finir que le blog perdurera dans le temps, sans problème.
Karim

Publié dans Dernière semaine | 4 commentaires

Vendredi 4 décembre 2015

Le petit LIAM a payé sur son argent de poche des fruits et pain pour des enfants dans la rue...

Le petit LIAM a payé sur son argent de poche des fruits et pain pour des enfants dans la rue…

image

Vue depuis l'intérieur du Christ, à hauteur des bras.

Vue depuis l’intérieur du Christ, à hauteur des bras.

Vendredi 4 novembre 2015

Depuis hier midi je suis à COCHABAMBA , ville très grande à 7’heures de bus de LA PAZ.
Je prends le bus demain matin pour arriver sur LA PAZ en milieu d’a-midi puis je reste 2 heures dans la capitale et je prends un bus pour l’aéroport car décollage dimanche matin à 7 heures (il faut y être 3 heures avant : très pratique…), mais je le sais depuis le début et j’y suis préparé…
Hier il me fallait changer mes,derniers euros contre de l’argent bolivien : je fais 3 banques : elles refusent toutes et me proposent d’aller à la banque nationale : j’y vais : pas moyen. J’explique qu’il me faut changer 50€ car je n’ai plus de Bolivianos . Ils ne parlent pas l’anglais :- ils font venir le directeur , j’explique : il me dit qu’il faut changer dans la rue. Je lui rétorque (en anglais), que je n’ai pas confiance. Il me dit si, si : donnez moi votre billet je vais y aller. Je l’ai accompagné sur 300 mètres et il a fait le change dans la rue… Je l’ai remercié mille fois…
Je suis allé voir le Christo de la Concordia qui domine la ville. Il est un peu plus grand que celui de RIO DE JANEIRO, mais la vue est moins belle. Il fait 34 mètres de haut.
Je me suis baladé sur le marché, les marchés car il y en a beaucoup et j’aime bien cette atmosphère .
Il me restait une chose à faire :
Le petit fils de Martine (une collègue), LIAM, 8 ans avait connaissance de mon voyage et a voulu participer, non pas en donnant une peluche mais en donnant une partie de son argent de poche du mois pour que j’achète des fruits, pain…pour des enfants qui vivent dans la rue. J’ai donc fait SES achats et je suis allé les donner à une mère de famille qui semble vivre dans la rue avec ses 2 enfants. J’ai expliqué la démarche et un monsieur qui comprenait l’anglais à fait la traduction en espagnol. La dame était toute contente. J’avais pris du pain, bananes, pastèque, ananas.
Voilà une action bien imaginée par un petit de 8 ans…
Je pars demain en milieu de matinée et il n’est pas certain que je puisse avoir une connexion internet avant la France.
Dans l’avion (je vais avoir le temps…), je vais faire une petite conclusion à ce voyage et je mettrai cela lundi au plus tard en fin de journée.

Le Christo de la Concordia de COCHABAMBA

Le Christo de la Concordia de COCHABAMBA

La brouette est le,moyen de locomotion sur les marchés.

La brouette est le,moyen de locomotion sur les marchés.

Ma pastèque du matin, presque un rituel...

Ma pastèque du matin, presque un rituel..

Les bus électriques ne sont pas pour tout de suite...

Les bus électriques ne sont pas pour tout de suite…

Mon jus d'orange pressé du matin dans la,rue.

Mon jus d’orange pressé du matin dans la,rue.

Il fait chaud à COCHABAMBA, surtout vers midi...

Il fait chaud à COCHABAMBA, surtout vers midi…

Les vendeuses de pommes de terre...

Les vendeuses de pommes de terre…

Publié dans Dernière semaine | 8 commentaires

Remise de diplômes à TOROTORO

Le frère de Keith Richards...

Le frère de Keith Richards…

imageimageimageimageimageimageimage

image

image

imageimageimage

image
image

 

Publié dans Dernière semaine | Un commentaire

Peluches -fin-

Peluches de la,part de Claudine et Didier et de ma mère

Peluches de la,part de Claudine et Didier et de ma mère

Peluche de la part de Marianne de son fils Julien

Peluche de la part de Marianne de son fils Julien

Peluche donnée par Marianne de la part de Julien

Peluche donnée par Marianne de la part de Julien

Peluche donnée par Aline de la part de sa fille Noëmie

Peluche donnée par Aline de la part de sa fille Noëmie

Peluche donnée par Marianne de la part de son fils Julien

Peluche donnée par Marianne de la part de son fils Julien

Peluche donnée par Louisa de la part de ses enfants Anissa et Silina

Peluche donnée par Louisa de la part de ses enfants Anissa et Silinaj

Publié dans Dernière semaine | Un commentaire

Parc de TOROTORO : deuxième jour

Le gardien de la grotte

Le gardien de la grotte

MERÇREDI 2 DÉCEMBRE 2015

Belle journée ensoleillée qui commence très tôt nous sommes 4 à vouloir faire une ballade en 4/4 et il nous faut prendre les tickets. Je commence le premier pour aller dans un lieu précis, mais je me trompe de porte et je me retrouve nez à nez dans une veillée funéraire, avec le corps bien en évidence…. Le temps que je percute, que je m’excuse platement et que j’essaie de partir discrètement… J’étais confus et en sortant certains boliviens riaient de mon erreur…
Nous partons en 4/4 pour 20 kilomètres de montagne dans des décors impressionnants. Nous faisons une ballade de 3 heures dans des sentiers, en passant par des grottes. A un moment le guide nous montre une grosse météorite.
L’a-midi nous faisons quelque chose de sublime : une ballade en spéléologie : claustrophobes s’abstenir : nous nois enfonçons dans la grotte ou plus exactement nois descendons dans la grotte avec comme lumière, chacun une lampe sur un casque. Il faut avoir confiance dans le guide : il nois faut parfois nous aider de cordes. Il faut aller à 4 pattes, des fois marcher en canard car le plafond est bas. Mais aussi ramper. Les pierres sont glissantes, les conduits sont étroits…bref un moment passionnant mais difficile. Mon appareil photo est parfait mais je n’ai pas su le faire fonctionner avec une luminosité très réduite. De plus je faisais très attention à celui-ci. Il y avait un couple de suédois qui avait une go pro : il y avait un flash intégré et je pense qu’eûx’doivent avoir un beau souvenir visuel.
Nous avons vu des poissons aveugles qui vivent continuellement dans le noir.
En remontant : content de voir la lumière naturelle ( çela a duré 3 heures…).

Rien de particulier ensuite sauf qu’au moment de regagner ma chambre à 19 heures : j’entends de la musique et je vais voir : il y a une grande fête pour la fin des études de certains. La fête se déroule dans une salle ouverte : les familles sont disposées autour de tables et les villageois sont sur les côtés et ils participent à celle fête. Je suis le seul occidental présent : on doit me voir). On me donne 2 boissons alcoolisées, puis je me fais inviter à une table et je mange et bois.
Je peux prendre des photos sans problème car c’est la fête. Les étudiants sont félicités et chacun amène un présent ou un billet qui est accroché sur le vêtement .
Ensuite ils se mettent des confettis sur le tête: très sympa, conviviale et typique.
J’ai bu des choses bizarres (fermentées, amères). Si je ne suis pas malade avec ça… À manger c’était bof mais bon je n’étais pas prévu et de toute façon j’avais déjà mangé.
Je pensais qu’il y aurait un dessert : mais non : c’était feuilles de coca pour tous (enfin pas moi…). J’ai passé 2 heures très sympa avec eux. Par contre à 3 heures du matin la musique était toujours aussi forte…

imageimage

image

2 météorites

2 météorites

imageimageimage

imageimage

image

imageimageimageimage

imageimage

Peinture de 12.000 à 13.000 ans avant Jésus-Christ. Il s'agit d'une représentation d'un chef

Peinture de 12.000 à 13.000 ans avant Jésus-Christ. Il s’agit d’une représentation d’un chef

Représentation d'un arbre

Représentation d’un arbre

Représentation d'un serpnt

Représentation d’un serpent

imageimage

Il est content... Après une ascension difficile...

Il est content…
Après une ascension difficile…j

imageimage

Claustrophobes s'abstenir...

Claustrophobes s’abstenir…

image

Publié dans Dernière semaine | Un commentaire

PELUCHES

Peluche donnée par Marianne de la part de son fils Julien

Peluche donnée par Marianne de la part de son fils Julien

Peluche donée par Gaëlle de la part de son fils Elliott

Peluche donée par Gaëlle de la part de son fils Elliott

Peluche donnée par Aline de la part de son fils Lilian

Peluche donnée par Aline de la part de son fils Lilian

 

Peluche donnée par Estelle de la part de son fils Célian

Peluche donnée par Estelle de la part de son fils Célian

Peluche donnée par Gaëlle de la,part de son fils Tristan

Peluche donnée par Gaëlle de la,part de son fils Tristan

Peluche donnée par Nathalie, de la part de sa fille Eloïse

Peluche donnée par Nathalie, de la part de sa fille Eloïse

Désolé : je ne sais plus...

Désolé : je ne sais plus…

Peluche donnée par Véronique, de la part de sa fille Eléonore

Peluche donnée par Véronique, de la part de sa fille Eléonore

Publié dans Dernière semaine | 2 commentaires

Mardi 1er décembre : parc de TOROTORO -1-

Nous aurions eu de la chance de voir le condor, selon le guide, mais aussi de l'hôtelier

Nous aurons eu  la chance de voir le condor, selon le guide, mais aussi de l’hôtelier . On dirait un cerf-volant…

Mardi 1 et décembre 2015

La nuit du lundi au mardi je l’ai passée dans un,bus peu confortable et la nuit à été un peu difficile, mais bon, je gagne du temps en voyageant de nuit et je gagne une nuit d’hôtel. J’arrive à 5 heures du matin dans une ville que je ne connais pas et il me faut trouver le lieu du départ pour le parc naturel de TOROTORO, car évidemment ce n’est pas au même endroit …
2 heures plus tard je suis dans un mini bus pour 4 heures de piste…
J’arrive en montagne dans un lieu extraordinaire, coupé du Monde, dans un petit village montagnard à 2800 mètres d’altitude, par un beau ciel bleu. Pas ou peu de voiture.
Je trouve rapidement un petit hôtel pas cher, très sympa ( pas cher çela veut dire 5,20€ la nuit).
Je vais chercher le pass pour accès au parc et je cherche une solution pour une sortie l’a-midi. Il faut payer un guide (13€ l’a-midi) pour voir ce que je souhaite observer. Nous sommes 2 en plus du guide.
Nous commençons par des traces de pas de dinausaures (quand je note dinausaures je mets l’ensemble de ces animaux sans y faire de distinction).
Nous passons dans des paysages sublimes puis nous arrivons au cayon de TOROTORO : impressionnant…
Nous avons la chance de voir un vol de condors de près (le guide en était tout étonné d’ailleurs).
La vue du mirador est impressionnante : nous sommes sur une plateforme et au dessous il y a un vide de 300 mètres…
Nous allons voir ensuite des peintures rupestres de 12.000 à 13.000 ans avant Jésus-Christ. Elles ne sont pas trop spectaculaires mais on voit bien distinctement des serpents.
Nous allons ensuite voir des traces de dinausaures en nombre dans un lieu qui est maintenant sécurisé car des abrutis ont gravé leur nom et date sur le site près des pas de ces animaux.
Journée bien remplie.
Journée géniale avec toutes ces choses vues.
Je suis allé manger un petit quelque chose pas cher sur la,place,du village, auprès d’une dame qui fait un barbecue : une saucisse grillée avec des pommes de terre : le tout pour 0,80€ puis je prends un morceau de pastèque (0,40€) et je pars dans ma chambre et je regarde mes,photos mais la fatigue est trop importante et je me couche à 19h15…

Empreinte

Empreinte

Empreinte de dinausaures sur le bord de la rivière

Empreinte de dinausaures sur le bord de la rivière

image

Peinture rupestre : on distingue un serpent

Peinture rupestre : on distingue des serpents

Je suis sur une passerelle : en-dessous il y a 300 mètres de vide...

Je suis sur une passerelle : en-dessous il y a 300 mètres de vide…

Très très beau canyon

Très très beau canyon

Je suis en haut...

Je suis en haut…

Canyon de TOROTORO

Canyon de TOROTORO

Toujours le condor en plein vol

Toujours le condor en plein vol

image

Pont de pierre naturel

Pont de pierre naturel

Empreinte sur le bord de la rivière

Empreinte sur le bord de la rivière

C'était le positionnement des pattes quand ils marchaient : les pattes étaient très rapprochées.

C’était le positionnement des pattes quand ils marchaient : les pattes étaient très rapprochées.

imageimage

Empreinte d'un autre dinausaure

Empreinte d’un autre dinausaure

image

Il me semble que c'est l'oiseau le plus grand d'envergure (on ne compte pas autruche...)

Il me semble que c’est l’oiseau le plus grand d’envergure (on ne compte pas autruche…)

Plan des pattes des dinausaures

Plan des pattes des dinausaures

J'ai pris en photo une image d'un condor pour bien montrer qu'il s'agira bien d'un condor

J’ai pris en photo une image d’un condor pour bien montrer qu’il s’agira bien d’un condor

imageimageimage

Publié dans Dernière semaine | 4 commentaires

Lundi 30 novembre : visite d’un site de pas de dinausaures

De près çela ne donne pas grand chose. Ce qui est beau c'est de voir les pas qui se succèdent sur la paroi et d'imaginer...

De près çela ne donne pas grand chose.
Ce qui est beau c’est de voir les pas qui se succèdent sur la paroi et d’imaginer…

Lundi 30 novembre 2015

Deux choses faites et une à venir.
J’ai donné pas mal de peluches sur la ville de SUCRE, sur les marchés et dans la rue (des enfants qui sont avec les parents avec visiblement une pauvreté).
Désolé mais je pense que j’ai dû me tromper à une occasion dans le nom de l’enfant qui a donné sa peluche.
Je voulais aller voir des traces de pas de dinausaures près de la ville de Sucre.
C’est quelque chose d’extraordinaire : il y a 68 millions d’années des dinausaures et leurs confrères ont marché dans de la boue juste avant la saison sèche, puis le lichen, la mousse, les sédiments ont recouvert la couche des pas des dinausaures et progressivement çela s’est solidifié et c’est devenu de la pierre.
De plus il faut imaginer une feuille blanche à plat sur une table et on prend les bords de la feuille pour faire comme une gouttière : c’est ce qui s’est passé au fil des millions d’années et les pas des dinausaures qui se sont solidifiés se retrouvent sur une paroi longue de 2 kilomètres et haute de 40 mètres.
C’est bluffant de voir des traces de pas de dinausaures qui datent de 68 millions d’années mais en plus ces pas sont maintenant sur une paroi…
Le site a été découvert il y a peu, en 1994 dans une usine de ciment .
C’est le site au Monde qui a le plus de traces de pas de dinausaures : nous avons pu les voir de près : certains pas font 90 centimètres de diamètre .
Ils ont fait la demande pour être classé au patrimoine de l’UNESCO.

Ce soir je pars avec un bus de nuit pour remonter et justement aller dans un grand parc pour y voir des traces d’autres pas de ces espèces, des grottes, des canyons, des plissements de terrain qui semblent être spectaculaires. Ce sera la,dernière chose que je ferai avant de revenir sur LA PAZ pour samedi..

JE NE SUIS PAS CERTAIN QU’IL Y AIT LA WI-FI DANS CETTE RÉGION : À VOIR SUR LA CARTE : JE VAIS À COCHABAMBA, PUIS JE REDESCENDS SUR LE SUD EN BUS SUR 4-5 HEURES.
JE VOUS TIENS AU COURANT’
TOUT VA POUR LE MIEUX.

image

Dans la démarche de la famille des dinausaures, la patte arrière gauche est proche de la,patte avant gauche. Pareil pour la droite.

Dans la démarche de la famille des dinausaures, la patte arrière gauche est proche de la,patte avant gauche.
Pareil pour la droite.

imageimage

Çela permet d'avoir une échelle de taille

Çela permet d’avoir une échelle de taille

J

J

imageimageimageimageimage

Publié dans Dernière semaine | 7 commentaires

Lundi 30 novembre : peluches

Peluche donnée par Estelle de la part de sa fille Chloé

Peluche donnée par Estelle de la part de sa fille Chloé

Je ne sais plus la provenance de ces 2 peluches?, peut-être Claudine et Didier ainsi que ma mère??

Je ne sais plus la provenance de ces 2 peluches?, peut-être Claudine et Didier ainsi que ma mère??

Peluches données par Christèle et Bruno de la part de Hanaé. L'autre peluche est celle donnée par ma mère

Peluches données par Christèle et Bruno de la part de Hanaé. L’autre peluche est celle donnée par ma mère

imageJ

Peluche donnée par Frédérique de la part de son fils Alexandre, mais je ne suis pas complètement certain de moi???

Peluche donnée par Frédérique de la part de son fils Alexandre, mais je ne suis pas complètement certain de moi???

2 peluches données par Claudine et Didier

2 peluches données par Claudine et Didier

Peluche donnée par Sandy de la part d'Ezio qui avait donné sa photo.

Peluche donnée par Sandy de la part d’Ezio qui avait donné sa photo.

Peluche donnée par Josiane et quelqu'un d'autre mais qui?

Peluche donnée par Josiane et quelqu’un d’autre mais qui?

Photo donnée par Aurélie de la part de son fils Tom

Photo donnée par Aurélie de la part de son fils Tom

image

Peluche donnée par Nathalie de la part de sa fille Eloïse. La particularité de cette peluche est qu'Eloïse (9ans) a donné sa photo et a écrit une carte postale. J'ai bien expliqué à la maman, la grande sœur et la petite l'origine de cette peluche. D'ailleurs l'enfant a visiblement déjà adopté la peluche...

Peluche donnée par Nathalie de la part de sa fille Eloïse.
La particularité de cette peluche est qu’Eloïse (9ans) a donné sa photo et a écrit une carte postale. J’ai bien expliqué à la maman, la grande sœur et la petite l’origine de cette peluche.
D’ailleurs l’enfant a visiblement déjà adopté la peluche…

Photo donnée par Aurélie de la part de son fils Tom

Photo donnée par Aurélie de la part de son fils Tom

Publié dans Dernière semaine | 2 commentaires

Dimanche. 29 novembre : marché de Tarabuco

C'est appétissant...

C’est appétissant…

Dimanche 29 novembre 2015

Le guide du routard : « située à une soixantaine de kilomètres de Sucre, cette ville est célèbre dans toute la Bolivie pour son marché du dimanche qui se tient de 10h à 15 heures. Pour cette occasion, les Indiens Yamparas et Tarabucos affluent des environs par camions entiers ou à pied. On les repère à leurs chapeaux différents selon les villages, et surtout à leurs superbes habits rouge et orange, ou violet et noir. Certains portent la montera en cuir noir qui rappelle les casques portés par les conquistadores espagnols. Le couvre-chef, ainsi que les habits des hommes, sont couverts de motifs guerriers. Jadis, les femmes portaient également la montera, qu’elles ont désormais troquée contre le joq’ullu, un chapeau en laine moins rigide, avec des perles de couleur couvrant le front pour les femmes mariées, ou porté de côté chez les célibataires. Côté chaussures, hommes,femmes et enfants portent des sandales en pneu recyclé.
Les textiles Tarabucos méritent que l’on s’y attarde : leurs motifs, tant abstraits que figuratifs, sont toujours enfermés dans des franges recréant ainsi un monde ordonné, structuré et symétrique. Pour les teintures, le bleu est extrait des roches, le rouge de la cochenille ou du molle, le jaune de deux plantes appelées misuca et chiquita, le marron de l’écorce d’un arbre nommé quehuina… ».
Journée très intéressante, je me suis levé tôt pour arriver tôt…
Le seul problème : le temps : alors,que je n’ai pas eu de problème météorologique , aujourd’hui il a fait froid, gris . En plus nous étions en altitude ce qui n’arrangeait rien.
Néanmoins très intéressant. Le problème est que ces indiens ne veulent pas être pris en photo : résultat : moins belles photos car prises au zoom, sans leur accord… Au moins ils ne prennent pas la pose…
Leurs coutumes ne sont pas faites pour le tourisme car ils rejètent quasiment tous les « occidentaux ». Néanmoins comme je suis arrivé tôt, que je suis parti tard, que j’étais seul et que j’ai mangé à « leur cantine », j’avais quand même des sourires complices.
Beaucoup,de couleurs, beaucoup de retrouvailles pour eux. C’est un moment où ils se retrouvent. Je voulais une « teinture » ou autre chose similaire à accrocher dans ma salle : j’ai craqué pour un superbe « panneau de laine  » avec des motifs de femmes péruviennes avec des nattes qui sortent du cadre (en 3D), pas certain de m’être fait comprendre. Bref voici mon cadeau de Noël…et je me suis laisser aller sans tenir compte de mon budget (on n’a qu’une vie et il fait en profiter…).

imageimage

imageimage

imageimage

image

image

Cordonniers

Cordonniers

imageimage

Ces feuilles de coca chiquées détruisent les dents, lèvres, mâchoires et les personnes (le souvent les hommes) et la prononciation devient incompréhensible (surtout quand ils ont une boule de feuilles de coca dans la bouche.

Ces feuilles de coca chiquées détruisent les dents, lèvres, mâchoires et les personnes (le souvent les hommes) et la prononciation devient incompréhensible (surtout quand ils ont une boule de feuilles de coca dans la bouche.

Pour avoir chiqué une fois : et bien on n'y revient pas : les feuilles se cassent dans la bouche : il y a des bouts partout dans la bouche et c'est très relevé comme goût. Par contre c'est très recommandé quand on est en altitude sous forme de feuilles séchées laissées dans une tasse d'eau chaude : çela est relativement bon et permet de mieux supporter l'altitude. Sous cette forme ce n'est pas de la drogue.

Pour avoir chiqué une fois : et bien on n’y revient pas : les feuilles se cassent dans la bouche : il y a des bouts partout dans la bouche et c’est très relevé comme goût. Par contre c’est très recommandé quand on est en altitude sous forme de feuilles séchées laissées dans une tasse d’eau chaude : çela est relativement bon et permet de mieux supporter l’altitude. Sous cette forme ce n’est pas de la drogue.

Les fameuses feuilles de coca qui servent à la confection de beaucoup de drogue. Ici elle est chiquée, mâchouillée dans un coin de la bouche et sert notamment à éviter les problèmes d'altitude et d'envie de dormir : c'est pourquoi les chauffeurs en consomment tout le temps.

Les fameuses feuilles de coca qui servent à la confection de beaucoup de drogue. Ici elle est chiquée, mâchouillée dans un coin de la bouche et sert notamment à éviter les problèmes d’altitude et d’envie de dormir : c’est pourquoi les chauffeurs en consomment tout le temps.

imageimage

imageimage

image

image

Donc : une célibataire...

Donc : une célibataire…

image

Vendeuse de glace

Vendeuse de glace

imageimage

Pour devenir végétarien...

Pour devenir végétarien…

Publié dans Dernière semaine | 7 commentaires