Vendredi 27 : Désert d’UYUNI et le sud LIPES-FIN-

Quel pied...à 4700 mètres...

Quel pied…à 4700 mètres…

Que de la roche volcanique

Que de la roche volcanique

Vendredi 27 novembre 2015

Ce jour fût la fin du circuit : certains sont partis poursuivre leur voyage : au Chili, en Argentine ou sont revenus avec moi.
Cette journée a été très belle avec quelques ennuis de voiture : un problème de durite qui a occasionné un retard de 2 fois une heure. Mais c’était à des endroits où l’attente n’a pas été longue : la première dans les paysages lunaires, avec une roche volcanique et des cendres. L’autre près des émanations de soufre .
Il faut dire que les 4X4 sont soumis à rude épreuve sur des pistes rocailleuses. Çela tremble beaucoup dans le véhicule et j’imagine que la mécanique souffre…
Dans le paysage lunaire nous étions à 5.000 mètres d’altitude…

Je n’arrive pas à comprendre qu’en Europe, dans les Alpes, le Mont Blanc culmine à 4.807 mètres et les alpinistes sont équipés, il y a de la neige, des glaciers, des pics et là il y a simplement l’altitude pas facile avec la respiration, un peu de froid tout de même mais c’est tout???
A 4.700 mètres il y avait une source thermale avec une eau constamment à 37° : c’est même chaud… Quel plaisir d’être dans une eau chaude à cette altitude, dans ces paysages… Ceci a duré en plus, plus de 2 heures car le chauffeur amenait certaines des personnes à la frontière Chilienne pendant ce temps-là.

Dans la partie sud de la Bolivie il y a 2 choses à faire : le désert de sel d’UYUNI et le Sud LIPES. Pour le premier çela peut se faire en une journée, même si c’est dommage. Pour la deuxième çela demande plus de temps car il faut aller plus au sud, à la frontière Chilienne. Le Sud LIPES est vraiment très beau, impressionnant.
Avec des pierres volcaniques qui sont sculptées par le temps, le vent, le chaud, le froid. Le plus chaud doit être 35-40°. Le plus froid : –30°. J’imagine qu’une roche friable doit bouger avec le temps et avec ces changements de température.
Il y a notamment un endroit (où j’ai pris en photo ma chaussure, où l’on marche sur de la cendre et le pied s’enfonce dans celle-ci : çela fait bizarre…
Nous n’avons pas eu froid, mais nous étions tous équipés contre le froid. C’est d’ailleurs ce qui est compliqué : il faut des affaires d’hiver et des affaires d’été. On passe son temps à retirer, à mettre des vêtements…
Il n’y a personne, aucune habitation. Que des paysages extraordinaires parfois coupés par des pistes. Il n’y a aucun panneau : comment fait le chauffeur? Sur des distances qui doivent être de l’ordre de la Région Picarde (nous avons mis 4 heures à revenir…) il y a 500 ans ces paysages étaient identiques et dans 200 ans ce sera pareil en espérant que les futurs gouvernements du pays restent dans cett optique. Il faut dire que çela apporte des devises, de l’emploi.
Je suis resté sur la ville d’UYUNI 2 heures avant le départ du circuit car j’étais arrivé par un bus de nuit. Et je suis reparti 3/4 d’heure après la fin du circuit car j’ai pris un bus pour la ville de Potosi tout de suite. Et bien en 3/4 d’heure de temps j’ai pu prendre mon ticket et aller me plaindre (en anglais…) d’un dysfonctionnement du circuit : et bien j’ai été remboursé de l’équivalent de 26€ et ils l’ont reconnu. C’est amusant de se plaindre dans une langue qui n’est pas la sienne. J’avais fait la même chose au Pérou mais là j’étais vraiment pas content et je n’ai pas payé la totalité de la prestation proposée.
Dans le bus pour partir d’UYUNI et aller sur Potosi (voir la carte de la Bolivie), j’avais une place numérotée et un occidental est venu à côté de moi. Au bout de 3 minutes il me demande si je suis français…mon anglais ne doit pas être bien joli à entendre…
Au bout d’un quart d’heure il m’explique qu’il a une carte de résident en Bolivie : moi évidemment je lui demande ce qu’il fait… Quelle malchance d’avoir choisi ma place 31…il était témoin de Jéhovah … Je sais tout de cette pratique…j’ai fait celui qui s’intéressait à sa religion et j’ai eu droit à 3 heures de prêche… Je sais tout et je suis incollable sur les origines, la philosophie, les rites, coutumes de ces gens…
Il y avait un film qui passait dans le bus (à nous la victoire), avec Pelé, Michael Caine…, j’avais envie de regarder, j’avais envie d’arriver, qu’il se taise…mais non, il continuait avec sa passion. Je connais tout de l’approche des témoins de Jéhovah…

image

J'ai vu des centaines et des centaines de flamants roses

J’ai vu des centaines et des centaines de flamants roses

image

Source d'eau chaude (très), venant d'un volcan.

Source d’eau chaude (très), venant d’un volcan.

J'irai marcher sur la lune...

J’irai marcher sur la lune…

Paysage lunaire à 5.000 mètres d'altitude...

Paysage lunaire à 5.000 mètres d’altitude…

Oui je sais j'en ai mis pas mal des flamants roses, mais c'est tellement gracieux...

Oui je sais j’en ai mis pas mal des flamants roses, mais c’est tellement gracieux…

imageimageimageimageimageimage

Voilà un panneau que l'on ne verra pas en France...

Voilà un panneau que l’on ne verra pas en France…j

image

On peut laisser aller son imagination...

On peut laisser aller son imagination…

Publié dans SALAR D'UYUNI ET SUD LIPEZ | 10 commentaires

Jeudi 26 novembre : SALAR ET SUD LIPES -3-

La dame sort les lamas de leur enclos

La dame sort les lamas de leur enclos

imageimageimageimageimageimageimageimage

Dans un village bolivien

Dans un village bolivien

imageimage

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Sur ces rochers on peut imaginer des formes...

Sur ces rochers on peut imaginer des formes…

image

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

L'arbre de pierre qui est sur la présentation de mon blog : mais c'est in photo montage...

L’arbre de pierre qui est sur la présentation de mon blog : mais c’est un photo montage…

image

Publié dans SALAR D'UYUNI ET SUD LIPEZ | 4 commentaires

Mercredi 25 novembre : SALAR D’UYUNI 2

Fleur de cactus

Fleur de cactus

image

La maman et son bébé

La maman et son bébé

Mercredi 25 novembre 2015

Très belle journée que celle de mercredi.
Une organisation un peu particulière car nous n’avons pas eu le même chauffeur et il est arivé (le nouveau) en fin de matinée.
Nous étions dans un lieu magique entre le désert de sel et un volcan.
Nous étions 3 et nous avions décidé dès 6 heures du matin d’escalader (pour moi une partie de l’ascension), ceci afin d’avoir une vue sur le désert de sel.
Mes compagnons de route ont rapidement filé et moi je m’arrêtais pour voir les lamas, les cactus, la vue.
Au tiers de l’ascension il y avait un panneau sur un lieu de sépulture d’une culture ancienne : les Chullpas.
La porte aurait dû être fermée mais le cadenas était mal mis et j’ai pu rentrer dans cet endroit (caverne) et j’y ai vu des squelettes en nombre, en position parfois bizarre.
Je n’étais pas si fier, seul, dans une caverne parmi ces squelettes, dans la pénombre avec un risque pensais-je que je pouvais être enfermé par un garde… Et y rester combien de temps….
Ballade ensuite dans la montagne puis près du Salar d’uyuni.
Ensuite il y a eu la traversée du Salar pour aller sur une île (çela fait bizarre d’appeler çela une île…), où il y a beaucoup de cactus.
La journée a été sublime, avec des paysages extraordinaires.

image

Lamas sur les flancs du volcan, devant le désert de sel

Lamas sur les flancs du volcan, devant le désert de selî

imageimage

Sans le flash il faisait bien noir...

Sans le flash il faisait bien noir…

image

image

Étonnant que ceci soit gardé ainsi sans dégradation : nous ne verrions pas çela en France...

Étonnant que ceci soit gardé ainsi sans dégradation : nous ne verrions pas çela en France…

imageimage

image

imageimageI

image

Vue depuis ma petite ascension sur le désert de sel

Vue depuis ma petite ascension sur le désert de sel

imageimage

image

Une croûte de sel s'est formée sur un caillou

Une croûte de sel s’est formée sur un caillou

Peluche donnée par Claudine et Didier

Peluche donnée par Claudine et Didier

imageimage

J'étais en haut de l'île

J’étais en haut de l’île

image

Belle vue

Belle vue

Cactus bizarre...

Cactus bizarre…

Publié dans SALAR D'UYUNI ET SUD LIPEZ | 7 commentaires

Mardi 24 novembre: SALAR D’UYUNI 1

Coucher de soleil sur le SALAR d'UYUNI

Coucher de soleil sur le SALAR d’UYUNI

On se croirait au far west...

On se croirait au far west…

Mardi 24 novembre 2015 : désert de sel : SALAR D’UYUNI

Premier jour de cette séquence de 4 jours.
J’écris le soir du mardi soir, fatigué par la nuit précédente avec le bus de nuit, par cette journée mais quelle belle journée…
En arrivant sur UYUNI (petit village de quelques 2000-3000 habitants), je me suis dépêché de trouver une agence pour un circuit de 4 jours commençant 2 heures plus tard (afin de ne pas perdre de temps).
Ce mardi j’étais avec un groupe de 8, tous sympa, mais certains ne faisaient qu’une journée.
Nous avons commencé par le cimetière des trains : dans les années 40 il y avait des usines qui extrayaient des minéraux qui partaient en exportation vers l’Argentine, le Chili. Puis ces usines n’ont plus été rentables et ces locomotives, wagons sont restés en l’état…
Nous avons commencé ensuite par le désert de sel : SALAR D’UYUNI : quel spectacle, les photos ne peuvent pas rendre l’immensité de ce désert…
Le Dakar s’arrête maintenant à cet endroit, tout du moins il s’est déjà terminé à UYUNI.
Dans ce lieu, les perpectives, les proportions sont décalées, il n’y a plus de repère car il n’y a pas de point auquel on peut se repérer. Un des grands jeux de ce lieu est d’essayer de mettre en scénario une photo: il y en a quelques unes.
D’autres photos montrent comment le sel se fige, se craquèle, toujours dans une figure géographique semblable.
Nous (enfin le chauffeur) a conduit pendant peut être 80 kilomètres , sans panneau, sans route, sans aucune vie. Il faut connaître les lieux pour savoir se repérer.
Nous sommes au bout du monde dans un minuscule village de ~30 habitants. D’un côté il y a le désert de sel, de l’autre une montagne de plus de 5000 mètres.
Demain matin avec un Suisse et un Allemand nous allons faire un peu de montagne (enfin eux, moi je vais modestement escalader un peu la montagne pour avoir un beau point de vue). Nous devrions rencontrer des lamas.
Puis le chauffeur vient nous chercher pour une partie de ce circuit.
C’est la,première fois que je vois des flamants roses de près

ATTENTION SUR LE JOUR D’APRÈS ( MERÇREDI 25) IL Y AURA DES SQUELETTES EN PHOTO ET NON DES MOMIES : AU CAS OÙ DES ENFANTS REGARDERAIENT LE BLOG EN MÊME TEMPS QUE LES PARENTS

Au milieu du désert de sel il y a un lieu de rencontre tout à fait amical, sympa où les personnes du Monde entier se retrouvent, dans une ambiance internationale, conviviale

Au milieu du désert de sel il y a un lieu de rencontre tout à fait amical, sympa où les personnes du Monde entier se retrouvent, dans une ambiance internationale, conviviale

Le rallye Dakar est déjà arrivé sur le désert de sel d'UYUNI

Le rallye Dakar est déjà arrivé sur le désert de sel d’UYUNI

Il faisait une chaleur écrasante

Il faisait une chaleur écrasante

C'est quelque chose d'irréel de voir ces locomotives des années 40 laissées à l'abandon

C’est quelque chose d’irréel de voir ces locomotives des années 40 laissées à l’abandon

Le vent, le sel, le froid forment des figures géométriques quasiment identiques

Le vent, le sel, le froid forment des figures géométriques quasiment identiques

Le désert de sel d'UYUNI est plus grand que le département de l'Oise. On peut rouler des dizaines de kilomètres avec comme perspective le sel, le sel, le sel

Le désert de sel d’UYUNI est plus grand que le département de l’Oise.
On peut rouler des dizaines de kilomètres avec comme perspective le sel, le sel, le sel

Nous avons passé 4 jours ensemble

Nous avons passé 4 jours ensemble

Gros plan sur le sel, entre 2 panneaux de sel

Gros plan sur le sel, entre 2 panneaux de sel

Ce n'est pas mon truc, mais j'ai joué le jeu. C'était le groupe avec lequel j'étais

Ce n’est pas mon truc, mais j’ai joué le jeu.
C’était le groupe avec lequel j’étais

C'est un des jeux sur ce désert : chacun y va de son imagination..., moi le coca...

C’est un des jeux sur ce désert : chacun y va de son imagination…, moi le coca…

Je n'avais jamais vu de flamant rose de ma vie, de près...

Je n’avais jamais vu de flamant rose de ma vie, de près…

Puisqu'il n'y a aucun repère sur le SALAR D'UYUNI, on peut faire des trompe l'œil.

Puisqu’il n’y a aucun repère sur le SALAR D’UYUNI, on peut faire des trompe l’œil.

Nous dormions au pied du volcan

Nous dormions au pied du volcan

Le même, presque

Le même, presque

Mon ombre au coucher de soleil

Mon ombre au coucher de soleil

Publié dans SALAR D'UYUNI ET SUD LIPEZ | 5 commentaires

Lundi 23 novembre 2015 : LA PAZ

Peluche donnée par Sandy de la part de sa fille Mina

Peluche donnée par Sandy de la part de sa fille Mina

imageimage

je me suis levé très tôt ce matin pour aller sur les marchés de LA PAZ : en fin de journée  je prends un bus de nuit pour arriver dans le sud de la Bolivie où je vais faire un circuit dans un des endroits les plus beaux du Monde : LE SALAR ET LE SUD-LIPEZ : il s’agit du plus grand désert de sel du Monde (l’équivalent de 2 départements français). Il s’agit visiblement d’un choc visuel, d’une émotion à vivre.

pour çela il n’y a que la solution de faire un circuit organisé car par endroit il n’y a même pas la possibilité de descendre de voiture.

je vais arriver à UYUNI demain matin et je vais tout de suite chercher et trouver un circuit qui partira en fin de matinée. Je veux le faire pour 4 jours car il y a visiblement tellement de belles choses à voir.

je ne sais pas du tout comment çela va se passer, le circuit, les étapes, l’hébergement…. Bref je ne suis pas certain qu’il y ait internet avec la wi-fi dans ces’coins-là??? En Birmanie ils avaient bien trouver des cyber-café alors qu’il n’y avait pas d’électricité dans certaines villes (ils avaient un groupe électrogène).

A vous de voir si je mets des infos sur le blog demain ou à-demain.

tout va pour le mieux.

Et je vais ouvrir grands les yeux car çela doit être EXTRAORDINAIRE

Peluche donnée par Julie de la part de son fils Théo

Peluche donnée par Julie de la part de son fils Théo

imageimage

imageimage

image

Bus bolivien

Bus bolivien

imageimage

image

Rue animée de LA PAZ pendant le marché avec en arrière plan une montagne enneigée.: pourtant nous sommes déjà à plus de 4000 mètres

Rue animée de LA PAZ pendant le marché avec en arrière plan une montagne enneigée.: pourtant nous sommes déjà à plus de 4000 mètres

Vente de pop corn sur une brouette...

Vente de pop corn sur une brouette…

Cireur de pompes...

Cireur de pompes…

Peluche donnée par Patricia : la maman ne voulait pas que son enfant soit pris en photo

Peluche donnée par Patricia : la maman ne voulait pas que son enfant soit pris en photo

imageFœtus de Lima qui porte chance, notamment lors de l’achat d’une maisonup

Publié dans 4. retour vers la BOLIVIE -2 | 9 commentaires

Samedi 21 novembre 2015 : CHILI

Samedi 21 novembre 2015
CHILI

En fin de compte il était plus simple pour moi de passer par le Chili, pour retourner à LA PAZ.
Cela me permet de rester dans ce climat parfait avec un très beau ciel,bleu, sur le bord de l’oéan Pacifique.
Et cela me fait un pays de plus : j’en suis maintenant à 62 : Europe,de l’Ouest : 23.
Europe de l’Est : 13. Afrique : 7. Asie : 11. Océanie : 1. Amériques et Caraïbes : 7
Ce qui aussi compliqué c’est les changements d’heures : Le Pérou, la Bolivie, le Chili n’ont pas la même heure.
De plus j’ai sur moi des euros, des dollars américains, des pesos chiliens, les sols péruviens, les Bolivianos (de Bolivie).
Je passe mon temps à bien calculer et à bien faire les conversions nécessaires (la calculatrice est précieuse).
J’ai passé une journée et demie au Chili et ce qui est amusant de noter c’est le grand décalage économique entre le Chili et le Pérou : ce n’est pas le même pouvoir d’achat… Çela se voit aux routes, aux voitures, aux maisons. Le passage de frontière est un peu compliqué et moi je n’aime pas me séparer de mon passeport, même pendant un court moment.
J’ai passé la frontière avec un bus reliant la dernière ville péruvienne et la première ville chiliénne. Des dames du Pérou, du voyage demandent aux personnes (dont moi), de prendre de l’alcool et 2 paquets de cigarettes puis de les rendre. J’ai refusé : c’est déjà assez compliqué un passage,de frontière (lorsque l’on est seul pour ne pas en rajouter).

Elles revendent ensuite les cigarettes et alcool au Chili.
Le Chili est maintenant une démocratie (Michèle Bachelet : il me semble mais pas certain de l’orthographe. Et çela fait drôle d’aller dans un pays où il n’y pas si longtemps régnait la terreur avec Pinochet.
Ce pays est très occidentalisé (comme nous) et le passage,de fontière est intéressant car ce n’est pas la même culture, le même niveau économique. Et en plus ce sont 2 peuples physiquement très différents.
Beaucoup de changements…
Le soir il y avait un défilé : c’était pour moi l’occasion d’apprendre à me servir de mon appareil photo de nuit. Ces photos sont surtout pour moi, car pas d’un intérêt absolu.
Les paysages qui j’ai pu voir au CHILi sont grandioses (voir quelques photos.

Demain à-midi je retourne à LA PAZ où je suis attendu par mon couch surfeur…
J’ai pris des photos d’un défilé : c’est plus pour tester mon appareil photo.
Aucun problème de santé : tout va pour le mieux.
Je suis juste à la moitié de mes vacances…

Dimanche 22 novembre 2015 : 22 heures, heure Bolivienne : je suis à LA PAZ : tout va bien.

imageimageIimageimageimageIimageimageimageimageimageimageKimageimageimage
imageimageimageimageimageJimageimage

Publié dans 4. retour vers la BOLIVIE -2 | 5 commentaires

Vendredi 20 novembre 2015

BON ANNIVERSAIRE MONIQUE

Je passe une très belle journée sur NAZCA.
C’est la dernière, car je pars ce soir pour le CHILI, en bus de nuit.
J’ai voulu rester un peu sur NAZCA, notamment pour le climat : il fait très chaud ici. J’ai été hyper bien reçu ici par Edgardo, et çela m’a permis de pouvoir profiter du soleil, de faire plein de choses et de me mettre à jour pour le linge.
J’avais envie de voir une fois la mer et comme Nazca est proche de l’océan Pacifique, j’ai profité de çela pour le faire.
J’ai pris un bus de très bonne heure et à 7 heures j’étais déjà dans le centre d’une petite ville côtière.
Rien de bien particulier, mais je suis arrivé dans une ville industrielle… J’ai demandé à un tank-take de m’emmener à la plage.
Là j’ai été super gâté car il faisait très beau et le site était enchanteur.
J’ai d’abord vu de grands oiseaux noirs à tête rouge : quoi?
Puis des oiseaux tout jolis avec une petite collerette.
Puis des vols importants de pélicans (j’imagine). Il y avait des passages réguliers de ces oiseaux. Ils planaient et c’était vraiment très beau à voir, tout comme les gros oiseaux noirs dans le ciel se laisser planer par les vents côtiers.
Çela va peut-être choquer certains (es), j’ai vu un phoque en état de décomposition avancée et je lui ai retiré 2 dents au couteau…pour un souvenir…
Je n’ai croisé presque personne mais à un moment donné j’ai vu un jeune et je lui ai demandé où manger (il m’a indiqué la direction), mais il m’a surtout fait remarquer qu’il y avait un rocher en forme d’éléphant : THE ÉLÉPHANT.

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageL’éléphant.

Publié dans 3. NAZCA | 14 commentaires

Jeudi 19 novembre 2015 – LES VIGOGNES

imageJeudi 19 septembre 2015 -saint TANGUY, sauf erreur.

J’ai profité de cette journée pour aller voir les vigognes de près.
Les vigognes sont : le guide du routard : « la vigogne figure sur les armoiries du Pérou. C’est un animal sauvage, contrairement au lama et à l’alpaga, tous 2 domestiqués. Il est donc plus difficile d’apercevoir cette élégante et blondissante créature, à la robe d’une extrême douceur, de couleur beige ou chamoisée. Sa laine est rare, donc très chère… Une petite écharpe en vigogne se vend au (doux) prix de 200€!
Je m’étais renseigné pour savoir où en apercevoir et il y avait un endroit à 2 heures de bus de NAZCA où on devrait en voir.
Je suis arrivé à 10 heures et le chauffeur devait me récupérer au retour à 14 heures.
Il a fallu refaire de la montagne pour atteindre l’Altiplano (les montagnes andines à partir de 3000 mètres).
J’ai été durant 4 heures dans une montagne avec des panoramas de rêve, il faisait beau et j’ai pu en voir beaucoup (voir les photos).
Pour le retour un peu plus compliqué car mon rendez-vous de bus n’est jamais arrivé. Bus, enfin mini bus.
J’étais dans une zone inhabitée, sauf 3 maisons et je commençais à me demander comment revenir…
Il passait une voiture ou camion toutes les 10 minutes.
Au bout d’une heure j’ai commencé à faire du stop et 20 minutes plus tard un gros camion m’a ramené sur NAZCA : les risques liés à ce genre de sortie. Bon, pas bien grâve, voire même amusant…

La laine de la vigogne est la plus recherchée au Monde

La laine de la vigogne est la plus recherchée au Monde

imageA Remarquer que c’est la laine sous le cou qui a une valeur inestimable
imageimageimageimageimageimageimage

Mon copain le camionneur...

Mon copain le camionneur…

Un café au milieu de nul part...

Un café au milieu de nul part…

Du stop au Pérou...

Du stop au Pérou…

Publié dans 3. NAZCA | 6 commentaires

Mercredi 18 novembre 2015- Lignes de NAZCA

image

La fleur

Aqueduc de la période des lignes de NAZCA

Aqueduc de la période des lignes de NAZCA

L'araignée

L’araignéej

Le condor

Le condor

La spirale

La spirale

imageL’astronaute

Le colibri

Le colibri

Le chien

Le chien

imageLe colibri

Le singe

Le singe

Le singe : 93 mètres de long

Le singe : 93 mètres de long

La baleine

La baleine

imageLa baleine : 65 mètres

image

L’oiseau : 50 mètresimage

image

Mercredi 18 novembre 2015.
Çela fait 13 jours que je suis parti de France et quand je regarde mon carnet de voyage : il me reste encore 18 jours de voyage : c’est très bien… J’ai encore beaucoup de belles choses à voir.
D’ailleurs ce jour c’est LES LIGNES DE NAZCA, enfin c’était…
Quel plaisir pour moi de voir çela, revoir.
Pour moi c’est la plus belle chose vue par mes yeux. Çela pour plusieurs raisons : c’est beau, énigmatique, il faut prendre un avion, on voit des dessins qui datent entre le premier millénaire avant Jésus Christ et l’an 900 de notre ère, par la civilisation Nazca.
Ces dessins n’ont été trouvés, vus qu’en 1939. Pendant des centaines d’années personne n’a connu l’existence de ces dessins…
Je pars de bonne heure de chez Edgardo, en taxi (enfin çela fait 1,80€, ça va) et je me retrouve dans l’aéroport de Nazca. Sans être le grand mouvement il y a déjà pas mal de monde (à 7heures). Sur conseil de mon ami, je n’ai pas de réservation d’avion et je me dirige vers un comptoir de AIR MAJORO, ils ont des petits avions, neufs. Ils peuvent donc voler plus bas. Je gagne au passage 20$ US (18€) en ne passant pas par une agence.
J’explique que je viens dela,part du conférencier des lignes de NAZCA, que je suis seul et que je peux me rajouter à un groupe.
Deux heures plus tard nous sommes 6 dans un petit appareil et nous allons partir. J’apprends au dernier moment que nous avons un bonus de 10 minutes et que nous allons pouvoir survoler d’autres dessins et un aqueduc, avec des puits en spirale. Pourquoi ce rajout? Qui a payé?, mes voisins de bord?, la compagnie?, un cadeau?
Bref 15 minutes de plus dans un petit avion dans un endroit idyllique cela,ne se refuse pas : d’ailleurs comment partir???
Çela m’a coûté 70$ US (63€, plus la taxe aéroport de 7,50€). Ça va d’autant que le spectacle était au rendez-vous…
Le temps était radieux, il fait très chaud, le ciel était très dégagé.
Çela a duré 35 minutes (35 minutes de plein bonheur).
Le site est sur une superficie de 500 km2.
Les lignes peuvent être très grandes (je vais les noter en dessous des photos).
Ce n’est pas très profond (entre 10 à 30 centimètres). Ils ont simplement déplacé les cailloux afin de dégager le sol désertique. Le fait qu’il ne pleuve jamais et qu’il n’y a pas de vent, ni de sable expliqué que ces lignes soient restées en l’état durant tous ces siècles.
Il y a plusieurs interprétations de ces lignes. Ceci a été recherché par Maria REICHE, une allemande qui a passé sa vie (jusqu’à sa mort en 1998), à en déchiffrer des interprétations. Il n’y a que des hypothèses, dont des calendriers astronomiques, des représentations des constellations célestes.
Mais aussi à des cultes de divinités liées à l’eau.
image

Le condor : 135 mètres de long

image

image

L’araignée : 46 mètres de long

image

image

Le trapèze : 93 mètres de long. Dans l’axe du soleil au moment su solstice imageLe perroquet : 230 mètres de large

imageL’arbre : 70 mètres de long. Là il est à l’envers : ses racines sont les longs rectangles

imageL’Astronaute : 35 mètres de long : il est adossé à la montagne

image

Le colibri : 93 mètres de long

 

 

image

Le chien : 50 mètres de long

image

La ligne dans l’axe du solstice

 

Publié dans 3. NAZCA | 11 commentaires

Mardi 17 novembre 2015 : NAZCA

Content Karim...

Content Karim…

Dès le début de la journée j’ai cherché une solution pour aller au cimetière de CHAUCHILLA . J’ai d’abord essayé bus, mini-bus, taxi, aucune solution. Il faut dire que c’est à 30 kilomètres de NAZCA, en pleine zone aride, qui pourrait s’apparenter à un désert.

finalement j’ai trouvé un taxi, pas trop cher qui a accepté de m’emmener et de m’attendre. C’est un site que je voulais voir.

je suis arrivé hier soir à NAZCA à 21h30 et il était trop tard pour que je sollicite la personne devant m’héberger.

je suis passé d’un climat moyennement chaud avec du soleil mais aussi des passages de pluie, de nuage. Vers LA PAZ, le lac TITICACA, CUZCO, dès que le soleil se couche le thermomètre desçend très rapidement.

ici il doit faire 40° au soleil et nous sommes dans une des zones au Monde où il,pleut le moins, ce qui explique la conservation des lignes de NAZCA.

j’ai aimé visiter le site du cimetière de CHAUCHILLA et voir comment les momies étaient conservées.

j’ai ensuite fait la connaissance de Edgardo, un personnage que ce monsieur. J’ai fait 2 autres lieux de couch surfing, et les 2×2 nuits que j’ai passé avec eux étaient très quelquonques, personnes pas vraiment impliquées dans le couch surfing : uniquement une chambre. Pas d’accueil personnalisé, ce que je recherche avec ce site.

avec Edgardo, c’est un homme qui a une superbe maison et qui reçoit beaucoup de couch surfeurs : 2 argentins, 2 espagnols et moi pour ce soir. C’est la maison du bon Dieu. Une auberge de jeunesse sans devoir payer… Il est conférencier et jài assisté à sa conférence, en français, sur l’histoire des lignes de NAZCA. Il est surprenant, intelligent, et accueillant. Là je suis dans un grand hôtel et je l’attends car il donne une autre conférençe en anglais, puis en espagnol… Il y a des gens qui sont doués…

avec mes affaires d’hiver, je suis un peu en décalé car ici c’est la fournaise. Demain matin je vais voir (revoir) les lignes de NAZCA, et pour moi c’est la plus belle chose que j’ai vu au Monde, la plus intriguante. Après je mettrais le TAJ MAHAL, puis le MACHU PICCHU. C’est la raison pour laquelle je voulais revoir ces 2 sites.

demain il devrait donc y avoir des photos des lignes de NAZCA, vues d’avion, si l’appareil photo (pas l’avion) fonctionne bien…et si la météo est bonne.

Momie pré-inca,(antérieure à -200 ans avant Jésus-Christ). Cimetière de CHAUCHILLA

Momie pré-inca,(antérieure à -200 ans avant Jésus-Christ).
Cimetière de CHAUCHILLA

J'imagine certaines réactions...

J’imagine certaines réactions…

image

imageimage

image

Cimetière pré-inca

Cimetière pré-inca

Cela ne va pas plaire à tout le monde...

Cela ne va pas plaire à tout le monde…

Karim rasé, dans la pampa aride (40°)

Karim rasé, dans la pampa aride (40°)

image

Des ficus dans toute la ville de Nazca

Des ficus dans toute la ville de Nazca

image

image

Publié dans 3. NAZCA | 8 commentaires